Article

Article extrait du journal d'établissement Passerelles N°7 I Avril 2014

Lutte contre la douleur de la personne âgée hospitalisée

Le service de soins de suite gériatriques et neurologiques des HSM (Médecine et Réadaptation) accueil le des personnes dépendantes avec des atteintes cognitives sévères associées à des troubles du comportement.
Ces personnes présentent des douleurs d’origine multiple : orthopédiques, neurologiques ou secondaires à des polypathologies invalidantes.

 

 

Les soignants se trouvent souvent confrontés à des comportements difficiles voire agressifs lors des soins au quotidien.

En lien avec le Comité de Lutte Contre la Douleur de l’établissement, une démarche d’accompagnement sur le principe de l’humanitude a déjà été mise en place. Cette « philosophie de soin de l’humanitude » basée sur les concepts de bientraitance, de règles de l’art dans le soin, regroupe un ensemble de théories et de pratiques originales pour :

 rapprocher le soignant et le soigné dans leur humanitude,

 améliorer les soins et le prendre soin des personnes,

 accompagner ainsi les personnes âgées dans la tendresse et le respect de l’autonomie, debout, jusqu’à la fin.

Les équipes médicales et paramédicales, dont les

psychomotriciennes, ont souhaité mener en parallèle une démarche Snoezelen qui permettrait de diminuer, voire d’anticiper, les moments difficiles afin de réduire l’angoisse et l’agressivité des patients âgés durant les soins quotidiens.

Le terme Snoezelen est la contraction de Snueffelen (renifler, sentir) et de doezelen (somnoler), que l’on pourrait traduire avec la notion d’exploration sensorielle, de détente et de plaisir. Plus qu’une méthode, l’approche Snoezelen est une démarche d’accompagnement, un état d’esprit, un positionnement d’écoute et d’observation, basée sur des propositions de stimulation et d’exploration sensorielles, privilégiant la notion de « prendre soin ».
Cet outil médiateur est centré autour de la construction d’une sécurité psychocorporelle, dans un cadre contenant et une relation individualisée.
C’est une approche déjà utilisée dans les services de Soins de suite enfants où une salle Snoezelen a été aménagée il y a plusieurs années.
Les deux psychomotriciennes du service viennent d’être formées à la technique, et d’autres soignants doivent l’être à l’avenir (AS, AMP*…). Ainsi, le personnel impliqué dans

l’accompagnement des personnes susceptibles de bénéficier de ce type de soins pourra utiliser cet outil multi sensoriel reconnu comme efficace.
Afin d’utiliser au mieux cette technique, un projet de financement d’un chariot Snoezelen a été soumis à La Fondation de France et celle-ci a répondu favorablement à notre demande.
Le chariot Snoezelen permettra d’assurer des séances de stimulation auditives, visuelles, tactiles et olfactives au chevet des personnes hospitalisées et/ou dans l’une des salles de psychomotricité.
 

Marc Thiry, un des pionniers de cette technique, décrit le Snoezelen comme une rencontre sensorielle et émotionnelle pour une existence digne. Nous pouvons ainsi l’associer à la philosophie de l’Humanitude de Rosette Marescotti et Yves Gineste afin de développer cette réflexion de « bien être ».

Dr Marie-Christine Maillet-Gouret
Pôle SSR Adultes
Présidente du CLUD

Marie-Christine Combes
Cadre de santé

*Aide Soignant et Aide Médico Psychologique

Glossaire        |        Contactez-nous        |        Mentions légales        |        Plan du site